Accueil  >  Institut Docteur Angélique  >  Mémoires et thèses thomistes

 

INSTITUT DOCTEUR ANGÉLIQUE
INSTITUT PRIVÉ DE PHILOSOPHIE ET DE THÉOLOGIE CATHOLIQUE

 

Mémoires et thèses thomistes

 

 

 

2 mars 2005 — Pour le premier anniversaire de ce projet, cette nouvelle page est ouverte à l’attention des étudiants en philosophie et en théologie. Elle présente des travaux de recherche thomistes inédits, avec l’aimable autorisation de leurs auteurs. Le site ne peut engager sa responsabilité sur la valeur de chacune de ces œuvres. Il nous est impossible de tout relire. En cas de problème, vos avis, jugements et mises en gardes seront utiles et publiés sur cette page. Écrire à : a.dumouch@hotmail.com

Table des matières ↑

I. Travaux sur l’histoire thomiste

Oeuvres complètes en latin de saint Thomas

À l’origine de toutes nos traductions.

Résumé de sa vie

En 2 pages, recoupé par Arnaud Dumouch, 2004.

Histoire de saint Thomas d’Aquin de l’Ordre des frères prêcheurs

Par son contemporain Guillaume de Tocco (écrite en 1323). Traduction Guy Delaporte sur Le grand Portail saint Thomas d’Aquin.

La vie de Thomas d’Aquin

Par le R. P. Charles-Anatole Joyau O. P. (écrite en 1895, Merci au site JesusMarie.free.fr).

Saint Thomas, le bœuf muet

Biographie de saint Thomas par G. K. Chesterton, brillante, amusante, pleine d’anecdotes et de profondeur.

Saint Thomas d’Aquin et Aristote

Article de Léon Elders, s.v.d., Revue Thomiste, 1995.

 
 

Table des matières ↑

II. Travaux de philosophie thomiste

Le parcours de philosophie à l’école du père Marie-Dominique Philippe op.

Le cours du Père Marie-Dominique Philippe constitue la meilleure base de philosophie pour entrer dans la lecture directe des œuvres de saint Thomas d’Aquin et en particulier de sa Somme de théologie.

 

Introduction à la philosophie réaliste: La lettre à un ami

Par le Père Marie-Dominique Philippe op (Merci à la Communauté saint Jean).

Cours complet de philosophie réaliste

Introduction a la philosophie
I — Philosophie du travail
II — Philosophie morale
III — Philosophie politique
IV — Philosophie de la matière
V — Philosophie du vivant
VI — Métaphysique
VII — Sagesse philosophique et théologie naturelle
Annexe 1 — Instrument logique ou « logique formelle »
Annexe 2 — Considérations critiques ou « grande logique »

 
 

La notion de la justice dans Ethique à Nicomaque d’Aristote

Par Armel Muanda, juin 2013. Travail de fin d’étude en philosophie, séminaire diocésain.
muandaarmel@yahoo.fr

 

 

La liberté humaine chez Thomas d’Aquin

Jean-Marc Goglin
jean-marc.goglin@ac-rouen.fr

Il est acquis que la théorie de la liberté humaine de Thomas d’Aquin n’est pas déterministe. Dans chacune de ses œuvres, celui-ci accorde à l’homme de pouvoir se porter sur des contraires. Sans contestation possible, Thomas modifie sa conception de la liberté de l’homme tout au long de son enseignement. Dans le commentaire sur les Sentences, il accorde la primauté au libre arbitre : il lui accorde d’être un jugement libre de toute contrainte et de toute nécessité. À partir du De Veritate, l’Aquinate accorde la primauté à la voluntas, faculté appétitive et motrice de l’âme. Sans minimiser l’importance de l’arbitre, il en fait un acte, à savoir le choix de la volonté. Dans aucune œuvre, Thomas ne fait de la volonté un paradigme. Il n’en propose pas moins une définition aboutie. Il distingue la polysémie de la notion de potentia et accorde à la voluntas d’être à la fois une puissance et un acte ; précisément, il accorde à la volonté de vouloir naturellement mais librement et de choisir librement. Dans le De Malo et la Prima Secundae Pars, il théorise avec précision la différence entre la liberté de spécification et la liberté d’exercice En définitive, l’Aquinate définit la liberté comme l’apanage de la volonté. Il lui accorde d’être à la fois une faculté volontaire et désirante, d’avoir la maîtrise de ses actes et d’être libre de toute nécessité : la volonté peut vouloir ou ne pas vouloir. Mais il ne fait pas du choix un acte indifférent. Les innovations majeures thomasiennes portent sur l’intérêt croissant accordé à la métaphysique et à l’éthique. Dans la Summa theologiae, le dominicain enracine la liberté éthique dans une liberté psychologique et s’insère dans une métaphysique de l’agir qui permet la réalisation de l’être. La liberté se comprend à la fois comme potentiel à réaliser, comme pouvoir et comme acte dans le cheminement du retour à Dieu. Thomas accorde donc à l’homme d’être libre de devenir libre.

 

Les enseignements de l’Église catholique comme outil d’intervention en toxicomanie

Par Mathieu Bilodeau, Chicoutimi, le 19 mai 2014.
matthieubilodeau@hotmail.com

 

Précis de philosophie

Abbé François-Joseph Thonnard, Paris, Desclée, 1950.

 

Précis d’histoire de la philosophie

5e édition revue et corrigée par l’Abbé François-Joseph Thonnard, 1966.

 

La philosophie de Bergson

Mgr Albert Farges, 1912.

 

Études philosophiques

Mgr Albert Farges, 1909.
Une bonne revitalisation et actualisation de la philosophie réaliste aristotélicienne et thomiste, 1909.
Numérisation par Jean-Paul Murcia.

Tome 1: Acte et puissance.
Tome 2: Matière et forme.
Tome 3: La vie et l’évolution des espèces.
Tome 4: Le cerveau, l’âme et les facultés.
Tome 5: L’objectivité de la perception des sens externes.
Tome 9: La crise de la certitude, étude des bases de la connaissance et de la croyance.

« Les considérations sur certains philosophes comme Kant ou Hegel manquent souvent de technicité mais cela correspond aussi à la connaissance qu’on avait de ces auteurs à l’époque. L’ouvrage clarifie bien les notions et corrige bien certaines mésinterprétations du thomisme. Il comprend 9 tomes et peut-être pourrai-je, avec le temps et si vous êtes intéressé, vous faire parvenir les autres (je joins un autre fichier avec la liste des tomes). » Jean-Paul Murcia.

 

The Hylomorphic Doctrine of Presence by Powers and its Relationship with Contemporary Science

François Savard
ffsavard@rogers.com

La thèse porte sur la relation entre l’hylémorphisme et la science expérimentale contemporaine. Son titre: Elle s’inspire des travaux du Père William Wallace, OP, et elle tire son principe fondamental de la doctrine thomiste sur les puissances de l’âme humaine. Cette doctrine comprend la notion de la médiation "en séquence" des puissances (ST I q77 a4; Questions sur l’Âme q13). En bref, saint Thomas soutient que les puissances inférieures appartiennent à l’être humain par la médiation des puissances supérieures, tout comme la couleur de notre peau nous appartient par la médiation de cette même peau. Cette notion permet d’intégrer à l’âme humaine toutes les puissances "inférieures" de la matière -- les puissances biochimiques, chimiques et physiques -- telles que remises à jour par le père Wallace et ses prédécesseurs néo-thomistes. Le cas se généralise pour tous les entiers naturels matériels. Une philosophie de la nature aristotélicienne, basée sur l’hylémorphisme, peut donc réintégrer toutes les disciplines expérimentales qui traitent des entiers naturels matériels: la psychologie, la physiologie, la biologie, la biochimie, la chimie et la physique. J’en conclus que la réunification du thomisme et de la science expérimentale, réunification tant désirée par Léon XIII, est maintenant démontrable. Les conséquences de cette réunification sont intéressantes, en particulier en éthique et en bioéthique.

Cette thèse a été écrite au Collège universitaire dominicain à Ottawa.

 

La philosophie morale de saint Thomas d’Aquin

A. D. Sertillanges, 1916.
Beaucoup d’autres oeuvres du Père Sertillanges : http://www.archive.org/search.php?query=sertillanges

 

L’intellectualisme de saint Thomas d’Aquin

Par le Père Pierre Rousselot sj.
Ouvrage couronné par L’Académie française - Beauchesne 1924.

 

Le point de départ de la métaphysique : Leçons sur le développement historique et théorique du problème de la connaissance

Joseph Maréchal, S. J., Docteur en Sciences, Professeur de philosophie au Collège Philosophique et Théologique de la Compagnie de Jésus à Louvain, Charles Beyaert Éditeur, Bruges, 1923.

Cahier I: De l’Antiquité à la fin du Moyen Age : La Critique Ancienne de la Connaissance
Cahier II: Le Conflit du Rationalisme et de l’Empirisme dans la Philosophie moderne, avant Kant
Cahier III: La Crique de Kant
Cahier IV: Le système idéaliste chez Kant et les postkantiens
Cahier V: Le Thomisme devant la Philosophie critique

 
 

Initiation à la philosophie réaliste en 13 leçons

Par Guy Delaporte, 1996, http://thomas-d-aquin.com.
Une vision synthétique et complète, très formatrice.

 

 

Temps et éternité chez saint Thomas d’Aquin et Martin Heidegger

Par Povilas Aleksandravicius, Thèse de doctorat en philosophie, 2008.
povilasal@hotmail.com

 

Pour connaître la pensée philosophique de saint Thomas d’Aquin

Par Louis Jugnet, Editions Bordas, 1948.

 

Qu’est ce que connaître ?

Par le père Bernard Rulleau, Notre-Dame de Bellaigue, 2009, (9 pages).
bdmbe@yahoo.fr

 

L’encyclique Studiorum Ducem

Pie XI, 1923. La conduite des études avec Saint Thomas d’Aquin. Numérisation Laurent Cadiet, 2004.

 

La doctrine de l’âme chez Saint Thomas d’Aquin

M. Alejandro Maria Sosa Laprida, 2007, Master 2, Université de Franche-Comté. Résumé pour la soutenance.
alesolap@hotmail.com

 

Mal et béatitude chez Saint Thomas d’Aquin

M. Alejandro Maria Sosa Laprida, 2006, Master 1, Université de Franche-Comté. Résumé pour la soutenance.
alesolap@hotmail.com

 

Leçons de logique

Par l’Abbé Arthur Robert, 1914. L’exemplaire numérique de ce livre de la Collection du domaine public de la Fondation littéraire Fleur de Lys est gratuit.

 

Dictionnaire de l’esse chez saint Thomas

En complément du De ente et essentia.
Par soeur Marie-Hélène Deloffre, osb, 2004.

 
 

Œuvres du Professeur Yvan Pelletier

yvan.pelletier@fp.ulaval.ca

Yvan Pelletier est né en 1946. Il est professeur titulaire à la Faculté de philosophie de l’Université Laval (Canada), où il enseigne depuis 1975 et où il a complété sa formation philosophique jusqu’au doctorat, en s’attachant à l’enseignement de Mgr Maurice Dionne, de M. l’abbé Jasmin Boulay et de MM. Warren Murray, Alphonse Saint-Jacques et quelques autres professeurs d’une tradition aristotélico-thomiste initiée à cette faculté par M. Charles De Koninck.

Son enseignement est agencé de façon à offrir aux étudiants du baccalauréat une présentation des principes fondamentaux et de la méthode de chacune des disciplines philosophiques de base - dans une perspective aristotélicienne : éthique, politique, physique, métaphysique - et aux étudiants de maîtrise et doctorat une réflexion critique sur les éléments du credo contemporain - démocratie, nouvelle morale, logique symbolique, dissociation de l’être et du devoir, primauté de la conscience, etc. - à partir de ces principes fondamentaux.

Ses travaux comptent aussi la reconstitution d’un certain nombre de cours de Monseigneur Maurice Dionne et quelques traductions inédites de traités d’Aristote et de leur commentaire par saint Thomas d’Aquin :
— Saint Thomas d’Aquin, Sur les sophismes : De fallaciis.
— Aristote, Protreptique.
— Aristote, Topiques (livres I et VIII).
— Saint Thomas d’Aquin, Commentaire des 10 Livres de l’Ethique à Nicomaque d’Aristote.
— Saint Thomas d’Aquin, Commentaire au Peri Hermeneias, leçons 1 à 7.
— Saint Thomas d’Aquin, Commentaire du Traité de l’âme d’Aristote (livres1 à 3).
— Saint Thomas d’Aquin, Commentaire de la Physique d’Aristote (livres I, II, IV).

La méthode utilisée par le professeur Pelletier pour les traduction des commentaires d’Aristote :
« C’est un travail auquel je m’astreins depuis toujours et régulièrement, au gré des études que j’ai à faire pour les enseignements que je dois donner. Je ne l’ai pas entrepris pour livrer une traduction complète de l’une ou l’autre oeuvre, mais parce que c’est ma façon d’étudier. Pour pénétrer à fond un texte d’Aristote ou de saint Thomas, j’ai besoin de pouvoir dire et écrire en français exactement ce qu’ils ont écrit. À la longue, j’en suis venu à des traductions plus ou moins complètes de certains traités. »

Publications
— Thèse de Doctorat du professeur Yvan Pelletier : Philosophie de la connaissance : La connaissance confuse, principe et fondement permanent du bien achevé de l’intelligence spéculative, 1974.
L’éthique de saint Thomas d’Aquin, commentaire de la Secunda secundae de la Somme de théologie de saint Thomas d’Aquin par Léo J. Elders, aux Presses Universitaires de l’I.P.C.
La Dialectique aristotélicienne, les principes clés des Topiques, Montréal : Bellarmin, 1991, 419p. Il s’agit d’un un commentaire des Topiques qui en présente et illustre chacune des notions fondamentales. (Avis de l’éditeur numérique : C’est la meilleure oeuvre du professeur Pelletier).
Aristote et la découverte oratoire. I - Espèces et arguments oratoires. Laval théologique et philosophique, vol. 35 (1979), #1 (février), 3-20.
Le syllogisme hypothétique (sa conception aristotélicienne), 2005.
Aristote et la découverte oratoire. II - Espèces communes et arguments oratoires. Laval théologique et philosophique, vol. 36 (1980), #1 (février), 29-46.
Les Paronymes. Cahiers de l’Institut de Philosophie comparée, mai 1980.
Aristote et la découverte oratoire. III - Lieux et arguments oratoires. Laval théologique et philosophique, vol. 37 (1981), #1 (février), 45-67.
— Aristote, Les attributions (catégories), le texte aristotélicien et les prolégomènes d’Ammonios d’Hermeias, prés., trad. et ann. par Yvan Pelletier, avec la collaboration de Gérald Allard et de Louis Brunet, Montréal/Paris : Bellarmin/Belles Lettres, 1983, 250p.
Pour une définition claire et nette du lieu dialectique, in Laval théologique et philosophique, vol. 41 (1985), #3 (octobre), 403-415.
Les Topiques et la raison humaine. Dans Urgence de la philosophie, actes du colloque du cinquantenaire de la Faculté de philosophie, Université Laval, 1985. Éd. Thomas De Koninck et Lucien Morin. Québec : P.U.L., 1986, 411-426.
Le Propos et le proème des Attributions d’Aristote. Laval théologique et philosophique, vol. 43 (1987), #1 (février), 31-47.
L’Articulation de la dialectique aristotélicienne. Angelicum, vol. 66 (1989), #4, 603-620.
La Non-Cause, sophisme insolite. Angelicum, vol. 70 (1993), #1, pp. 123-140.
La division des sophismes verbaux d’après Albert le Grand. Philosophia perennis, vol. 1 (1994), #1 (printemps), 49-82.
Les maximes des lieux. Peripatikos, n° 1 (1994), 11-38. (Très technique et aride, mais susceptible d’aider à se représenter la facture de détail des Topiques et à user plus facilement de leur contenu.)
La doctrine aristotélicienne de l’analogie. Philosophia perennis, vol. 2 (1995), #1 (printemps), 3-44.
La justification morale de l’intérêt. Philosophia perennis, vol. 2 (1995), #2 (automne), 19-58.
La division de l’homonymie (analogie), dans Peripatikos, n° 2 (1995), 8-14.
Aristote et l’analogie (textes fondamentaux). Peripatikos, n° 2 (1995), 15-44.
Michael et le Dragon. Réaction à un article de Michael Augros sur la 4e figure du syllogisme paru dans Peripatikos, n° 2) Peripatikos, n° 3 (1996), 8-17.
Le sophiste et l’usure. Peripatikos, n° 3 (1996), 33-45.
Illustration des sophismes. Philosophia perennis, vol. 3 (1996), #1 (printemps), 71-120.
Dialectique et hypocrisie
L’enthymème, argument du quotidien. Philosophia perennis, vol. 3 (1996), #2 (automne), 147-172.

 

Essai théorique de droit naturel basé sur les faits

Luigi Taparelli d’Azeglio sj., Edition Casterman, Paris, 1857, 1940 pages. Numérisation : Bernard de Midelt.

L’œuvre de Luigi Taparelli ne va pas sans quelques difficultés. Il est conseillé de se reporter avant de s’y engager à : Rutten Christian, Le néothomisme et les droits de l’homme, Taparelli, Vu de haut, n° 7, 1988, p 73 et s.

 
 

Œuvres de Martin Blais

martin-blais@sympatico.ca

Martin Blais est né en 1924, dixième d’une famille de douze enfants. Titulaire d’un doctorat en philosophie aristotélico-thomiste de l’Université Laval (Québec) et d’un doctorat en sciences médiévales de l’Université de Montréal, il a enseigné pendant vingt-quatre années à la Faculté de philosophie de l’Université Laval. Son enseignement a porté sur la philosophie médiévale, l’éthique et la politique, comme en font foi ses publications.

Publications
Thomas d’Aquin… subversif !
Thème traités : Le pouvoir désacralisé ; Le doute, point de départ vers la vérité ; Le Notre Père exorcisé ; Deux en une seule chair ou l’inverse ?; Les fins du mariage ; L’homosexualité de naissance ; Pourquoi faut-il obéir à sa conscience ?; « La femme, un homme manqué » ?; « Le plaisir sexuel empêche la pensée » ?; La dispute quodlibétique ; Le problème de l’existence de Dieu ; L’a b c de la Trinité, 50 pages.
Thomas d’Aquin subversif II, 2014.
Thèmes traités : Quelques secrets bien gardés de la morale de Thomas d’Aquin ; Thomas d’Aquin redoute le pouvoir à vie ; Le droit naturel destine aux pauvres le superflu des riches ; Amitié, mot-clé de la pensée thomiste ; Les péchés capitaux ;« Aimez vos ennemis » ? L’unité du mariage : une femme, un homme ; L’eutrapélie !; Des choix déchirants ; La primauté de la conscience.
Philosophie du pouvoir, Montréal, Éditions du Jour, 1970, 157 pages.
Participation et contestation ; l’homme face au pouvoir, Montréal,Beauchemin, 1972, 136 pages.
L’échelle des valeurs humaines (1re édition), Montréal, Beauchemin, 1974, 200 pages.
Réinventer la morale, Montréal, Fides, 1977, 159 pages.
L’échelle des valeurs humaines (2e édition), Montréal, Fides, 1980, 216 pages
L’anatomie d’une société saine (les valeurs sociales), Montréal, Fides, 1983, 248 pages.
Une morale de la responsabilité, Montréal, Fides, 1984, 248 pages.
L’autre Thomas d’Aquin, Montréal, Boréal, 1990, 316 pages.
L’œil de Caïn. Essai sur la justice, Montréal, Fides, 1994, 288 pages.
Sacré Moyen Âge !, Montréal, Fides, 1997, 225 pages.
Le chien de Socrate, Chicoutimi, Éditions JCL, 2000, 254 pages.
Sacré Moyen Âge ! (2e édition) Montréal, Bibliothèque québécoise, 2002, 255 pages.
Le risque d’être soi-même. Mémoires, 1re édition, 2003, 387 pages ; 2e édition, 2004, 437 pages ; version sur Internet, 2006, 463 pages.
Dieu est amour, étude thomiste
Conscience et syndérèse
Le christianisme, religion de liberté ?
Le chef, selon saint Thomas d’Aquin
Dieu a-t-il créé le meilleur monde ?
L’autre Thomas d’Aquin
« Une grotesque caricature… Voilà comment Martin Blais qualifie le portrait que tracent de Thomas d’Aquin les manuels prétendument thomistes, les professeurs soi-disant tels, les traducteurs toujours un peu traîtres, les commentateurs qui frelatent sa pensée, voire l’Église, qui a occulté les pages compromettantes de son penseur officiel. Martin Blais se propose de retracer le visage authentique de cet auteur méconnu de ceux-là mêmes qui s’en réclament. À cette fin, il exhume les passages les plus percutants de son anthropologie, de sa morale et de sa pensée politique… »
La liberté de conscience et la liberté de religionp
Comment se vivent les principes moraux universels, immuables et négatifs ? 21 pages, article de philosophie morale, 2009.
Thomas d’Aquin et la femme, 56 pages, article de philosophie morale, 2010.
Réflexions inspirées par le rapport de la Commission théologique internationale : « À la recherche d’une éthique universelle : nouveau regard sur la loi naturelle », 30 pages, article de philosophie morale, 2009.
Thomas d’Aquin, le plaisir et la sexualité, 2009.
« J’avais lu, l’année même de sa parution chez Laffont, en 1990, « Des eunuques pour le royaume des cieux » de la théologienne allemande Uta Ranke-Heinemann. Sans plus, j’avais rangé le livre dans ma bibliothèque. L’idée m’est venue de le rouvrir pour examiner ce qu’elle dit de Thomas d’Aquin. Je me demandais parfois si elle avait vraiment lu les textes dont elle parlait où si elle ne s’était plutôt fiée à des assistants de recherche. Dans ce texte, j’essaie de prouver que Thomas d’Aquin n’est hostile ni au plaisir ni à la sexualité. »
« Ave Maria, gratia plena », 2011.
La vertu cardinale de tempérance
Science et culture, par Mgr Octavio Derisi, 2009.
L’authenticité, par Mgr Octavio Derisi, 2009.

 

Cours de philosophie d’Arnaud Dumouch en vidéo.

 

Les sept idéologies athées

Les sept idéologies athées

Les idéologies athées nées au XIX° et au XX° s.
13 leçons.

 
 

Table des matières ↑

III. Travaux de théologie thomiste

 

Cours de théologie d’Arnaud Dumouch en vidéo.

 

Le saint Concile Vatican II

Le saint Concile Vatican II

Le saint concile Vatican II et ses apports par rapport aux conclusions thomistes.
19 leçons.

 

Introduction catholique à la lecture de l’Ancien Testament

Introduction catholique à la lecture de l’Ancien Testament

13 leçons.

 

Introduction catholique à la lecture du livre de la Genèse

Introduction catholique à la lecture du livre de la Genèse

12 leçons.
 

 

Traite des fins dernières : le retour du Christ à l’heure de la mort.

Traité des fins dernières : le retour du Christ à l’heure de la mort

Résumé de ce projet de thèse.
Quel est ce moyen, connu de Dieu, par lequel il propose son salut à tout homme ? (Voir Gaudium et Spes 22, 15).
Comment on peut, dans un travail de théologie scientifique fondé sur la foi catholique, poser ce moyen.

 

Les vertus

Les vertus

Cours donné sur radio Maria France (2012-2013).
37 leçons.

 

Les maladies de la vie chrétienne

Les maladies de la vie chrétienne

49 leçons.
 

 

Un entretien pour notre temps

Arnaud Dumouch, théologien interrogé par Daria Klanac, laïque.
Un regard théologique sur notre temps, ses épreuves, l’action de Dieu.

 

L’exégèse positiviste

À venir : L’exégèse positiviste. Brève exploration des racines philosophiques de la méthode historico-critique. En marge de Verbum Domini.
Par Jean-Marie Kéroas, 2014.
keroas@yahoo.fr

 

Le péché de Satan d’après saint Thomas d’Aquin

Article du Père Philipe de la Trinité osb.
Autres études carmélitaines sur Satan.

 

Catéchisme de la Somme de Théologie

Fr. Thomas Pègues o.p., 1910, encouragé par le pape Benoît XV.

 

Le problème de l’existence de Dieu, à l’école de Claude Tresmontant

Par Basile Martin.
basile.martin@aol.fr
Résumé d’un ouvrage majeur de Claude Tresmontant, incontournable, la lecture complète du livre est recommandée.

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu

Par Basile Martin, 2014.
Réflexion sur les deux premiers commandements, la doctrine sociale de l’Église face aux idéologies matérialistes libérale et communiste.
L’économie de marché doit être soumise au bien commun, sinon elle finit toujours dans une impasse. La vertu suprême est la Charité, rien de durable sans elle.

 

Instruments pour lire la Somme de théologie

Afin de permettre une première approche du contenu de la Somme pour ceux qui ne sont pas versés dans le thomisme, voici une présentation synthétique et imagée sous forme de petites paraboles et de quelques slides montrant l’enchaînement entre les concepts utilisés ; télécharger le document (au format Powerpoint) puis lancer en mode diaporama pour suivre le déroulement du raisonnement, le même document au format pdf déroule le contenu sans faire appel à une animation, et le document au format texte (.doc) donne toute la traçabilité entre les énoncés du PowerPoint et les extraits de la Somme dont ils sont tirés, à travers un résumé linéaire pour chaque étape, pouvant être découvert lors de rencontres de réflexion et partage, avec une prière introductive et des exercices utilisant le contenu de l’exposé principal.
Mis en page par Jean-Luc Terrier, 2012-2013.

 

L’inspiration de l’Écriture

À partir d’une remarque de saint Thomas dans le Quodlibet 7.
M. Tangre.

 

Commentaire de la IIIa pars de la Somme théologique, Questions 20, 21, 46-56: Le Christ, sa prière, sa passion, sa résurrection.

Un commentaire adapté à la formation de moniales contemplatives. Le texte de saint Thomas est vraiment éclairé.
Sœur Marie-Hélène Deloffre, Abbaye de Kergonan, 1998, 589 pages.

 

Histoire du dogme et de la théologie de la Rédemption jusqu’à Jean-Paul II

Sœur Marie-Hélène Deloffre, Abbaye Saint-Michel de Kergonan, 2000.

 

De Ecclesia Dei eiusque sacramentis: Introduction et Historique

Par Sœur Marie-Hélène Deloffre, Abbaye Saint-Michel de Kergonan, 2000.

 

Saint Thomas et le sacerdoce

Revue Thomiste, 1999.

 

Saint Thomas et le sacerdoce du Christ, Somme théologique, IIIa, Q. 22

Denis Chardonnens, Carme déchaux, 1997.

 

Le sacerdoce comme institution naturelle

Frère Benoît-Dominique de La Soujeole, o.p, Revue Thomiste.

 

La mission de la vierge Marie

Thèse sur la pensée du théologien marial Émile Neubert, par le père Jean-Louis Barre, marianiste, 2008.

 

Le Sacerdoce spirituel des fidèles

Frère Gilles Emery, o.p, Revue Thomiste.

 

La fin dernière de la vie humaine, (Ia IIae)

Frère M.-Michel Labourdette o. p., 1990.

 

Grâce et lumière de gloire chez saint Thomas

R. P. Maurice de La Taille, s. j., 1928.

 

Contemplation et action

Par Monseigneur Derisi, traduit par Pierre Gabarra en 2009.

 

Traité des fins dernières

En complément de la Somme de théologie : Traité des fins dernières, recentré autour de la Vision béatifique et de la parousie du Christ.
Ouvrage néo-thomiste, Portail catholique sur l’eschatologie, 1997.
Par Arnaud Dumouch.

 
 

Table des matières ↑

IV. Travaux de liturgie thomiste

Les 2èmes lectures de l’Avent : Introduction et commentaires

Sœur Pascale-Dominique de Sainte Thérèse o.p, Bayonne, 2009.

 

Célébrer Noël avec les Pères de l’Église

Sœur Pascale-Dominique de Sainte Thérèse o.p, Bayonne, 2009.

 

L’eucharistie, De la Cène du Seigneur à la Messe médiévale

Sœur Pascale-Dominique de Sainte Thérèse o.p, Bayonne, 2009.

 

Les hymnes Sacris solemniis et Verbum supernum de Saint Thomas d’Aquin

Mémoire de maîtrise présenté par Anne Mugnier, 1988.

 

L’année liturgique

Dom Prosper Guéranger.
Œuvre majeur du XIX° siècle pour la restauration de la liturgie grégorienne latine.

 
 

Table des matières ↑

V. Grands théologiens thomistes

CARDINAL CHARLES JOURNET ET JACQUES MARITAIN

Le cardinal Charles Journet eut un rôle important vers 1950 et lors du Concile Vatican II. Son traité thomiste de l’Église est particulièrement important. En complément à la Somme de théologie: Le Traité de l’Église (1957).

La Trinité
Dieu le Père
La messe
L’Église et la Bible
La doctrine du purgatoire
Le mystère de l’Eucharistie

Le réalisme de la connaissance comme condition pour l’humanisme intégral de Jacques Maritain.

 
 

Table des matières ↑

PÈRE GARRIGOU-LAGRANGE OP

Un grand théologien dominicain et thomiste du XX° siècle (Auch 1877 — † Rome 1964). Nommé professeur de dogmatique à Rome à partir de 1909, il participa au renouveau de la pensée de saint Thomas d’Aquin. A l’Angelicum de Rome, il cumulait l’enseignement de la philosophie, de la théologie et de la mystique.

Où va la nouvelle théologie ?
La synthèse thomiste
— L’éternelle vie et la profondeur de l’âme
— La mère du sauveur et notre vie intérieure
— La providence et la confiance en Dieu

 
 

Table des matières ↑

PÈRE MARIE-DOMINIQUE PHILIPPE OP

Le père Marie-Dominique Philippe op († 2006) a eu une influence profonde pour redynamiser à la fin du XX° siècle le réalisme de la philosophie aristotélicienne. Il a su relier de manière vitale toute cette pensée au réel, à travers son insistance sur le retour à l’expérience.

Lettre à un ami : Synthèse du parcours de philosophie réaliste et aristotélicienne.
— Accéder à saint Thomas d’Aquin n’est pas facile à un débutant. Nous vous conseillons vivement de commencer par une formation philosophique Aristotélicienne. La meilleure nous paraît être celle du père Marie-Dominique Philippe op. Elle peut être suivie sous forme de Cd. Catalogue des cours à dispositions ou écrire à saintjeanaudio@stjean.com

 
 

Table des matières ↑

CLAUDE TRESMONTANT

Claude Tresmontant est l’un des meilleurs actualisateurs et pédagogues de la pensée aristotélicienne et thomiste à la fin du XX° siècle.

Aux éditions de l’O.E.I.L. (F.X. de Guibert) :
— Le Christ hébreu
Traduction des quatre évangiles
— Histoire de l’Univers et sens de la création

Aux éditions Gabalda :
— Le Prophétisme hébreu

Aux éditions du Seuil :
— La Métaphysique du Christianisme et la naissance de la Philosophie chrétienne, - Prix Emmanuel Mounier, 1962 Introduction à la Métaphysique de Maurice Blondel, 1963
— La Métaphysique du Christianisme et la Crise du XIIIe siècle, 1964
— Comment se pose aujourd’hui le problème de l’existence de Dieu, 1966
— Le Problème de la Révélation, 1969
L’enseignement de Ieshoua de Nazareth, 1970
— Les Problèmes de l’Athéisme, 1972, couronné par l’Institut. - Prix Maximilien Kolbe 1973
— Introduction à la théologie chrétienne, 1974, Couronné par l’Académie française
— Sciences de l’Univers et Problèmes métaphysiques, 1976
— La Mystique chrétienne et l’Avenir de l’Homme, 1977
— La Crise moderniste, 1979
— Saint Paul et le mystère du Christ, 1956 coll. « Maîtres Spirituels » Introduction à la pensée de Teilhard de Chardin, 1956
— La Doctrine morale des prophètes d’Israël, 1958
— La Métaphysique du christianisme et la naissance de la philosophie chrétienne, 1961
— Edition de la Correspondance philosophique Maurice Blondel - Lucien Laberthonnière, 1961
— Les Idées maîtresses de la métaphysique chrétienne, 1962
— Introduction à la métaphysique de Maurice Blondel, 1963
— Comment se pose aujourd’hui le problème de l’existence de Dieu, 1966
— Le Problème de la Révélation, 1969

Éditions du Cerf :
— Essai sur la pensée hébraïque 1953

Bibliographie :
— Quel avenir pour le christianisme ? : « Tâches de la pensée chrétienne aujourd’hui » et autres textes sur la problématique générale du christianisme 2001
— La Question de l’immortalité de l’âme, 1996
— L’opposition métaphysique au monothéisme hébreu de Spinoza à Heidegger
— Activité métaphysique de l’intelligence et la théologie (L’), 1996
— Enquête sur l’Apocalypse, 1985/1993, 1985
— Bon et le mauvais - Christianisme et politique (Le), 1996
— Christ hébreu : la langue et l’âge des Évangiles (Le) 1983/1992, 1983
— Christologie du bienheureux Jean Duns Scot (La), l’Immaculée Conception et l’avenir de l’Église : conférence donnée le 28 mars 1993, pour la béatification de Jean Duns Scot ; Note complémentaire à propos du péché originel, 1997
— Comment se pose aujourd’hui le problème de l’existence de Dieu 1966/1971/1989, 1966
— Crise moderniste (La) 1979/1988, 1979
— Doctrine morale des prophètes d’Israël (La), 1958
— Enquête sur l’Apocalypse, auteur, datation, signification, 1994
— Essai sur la connaissance de Dieu, 1959
— Essai sur la pensée hébraïque 1953/1956 CERF, 1953
— Études de métaphysique biblique, 1955/1998, 1955
— Finalité de la Création, le salut et le risque de perdition (La), 1996
Histoire de l’univers et le sens de la création : sept conférences (L’), 1985
— Idées maîtresses de la métaphysique chrétienne, esquisse (Les), 1962
— Introduction à la métaphysique de Maurice Blondel, 1963
— Introduction à la pensée de Teilhard de Chardin, 1956
— Judaïsme et christianisme, 1996
— Malentendus principaux de la théologie (Les), 1990
— Maurice Blondel. Lucien Laberthonnière. Correspondance philosophique, 1961
— Métaphysique du christianisme et la crise du XIIIe siècle (La), 1964
— Métaphysique du christianisme et la naissance de la philosophie chrétienne, problèmes de la création et de l’anthropologie, des origines à saint Augustin (La), 1961/1968, 1961
— Métaphysiques principales : essai de typologie (Les), 1990
— Mystique chrétienne et l’avenir de l’homme (La), 1977
— Origines de la philosophie chrétienne (Les) 1962, Paulus, 1977
— Pensée de l’Église de Rome (La), 1996
Premiers éléments de théologie : à l’usage des élèves des classes terminales des lycées et des classes préparatoires aux grandes écoles (Les), 1987
Préscience de Dieu, prédestination et liberté humaine, 1996
— Problème de la Révélation (Le) 1969
Le problème de l’âme, 1971
— Problèmes de l’athéisme (Les) 1972
Problèmes de notre temps : chroniques, 1991
— Problèmes du christianisme, 1980
— Prophétisme hébreu (Le), 1982
— La Question du Miracle: à propos des Évangiles : analyse philosophique (La) 1992
— Saint-Paul et le mystère du Christ, 1956
— Schaoul qui est appelé aussi Paulus, et la théorie de la Méta-morphose (Saint Paul, sa vie et sa pensée), 1988.
— Sciences de l’univers et problèmes métaphysiques, 1976
— Simples conversations sur les évangiles, 1995
— Tâches de la pensée chrétienne, 2001

Aider à traduire    |    Collaborateurs    |    Contact    |    Liens