Accueil  >  Cours  >  Le saint Concile Vatican II  >  Leçon 1

 

LE SAINT CONCILE VATICAN II
 
LEÇON 1

Un concile qui définit la foi

Il n’est pas qu’un Concile pastoral ! L’Esprit saint est allé plus loin que ce que voulait le bienheureux pape Jean XXIII.

Huit avancées dogmatiques prises parmi beaucoup d’autres :

1° L’homme est par nature un être libre et la liberté religieuse est une condition de sa nature.

2° L’Ordre des évêques est un ordre indépendant, radicalement non réductible à l’Ordre des prêtres, quoiqu’en dise saint Thomas d’Aquin.

3° Le mariage est ordonné 1° à l’amour réciproque des époux et 2° au don de la vie (et non à la procréation et à l’assouvissement du désir, comme l’enseignait saint Thomas d’Aquin).

4° Les religions autres que le christianisme possèdent en elles des « semences de l’Esprit Saint » qui disposent les âmes des non-chrétiens au salut.

5° Nous devons tenir que Dieu proposera à tous, sans exception, la possibilité d’être sauvé. (C’est le seul dogme à forme solennelle, voir GS 22, 5).

6° Le sacrement de l’eucharistie a pour but l’union par la charité de Dieu et de l’homme (et non seulement la glorification de Dieu).

7° L’infaillibilité pontificale s’exerce de manière extraordinaire, solennelle ou ordinaire (voir définitions du Concile).

8° L’Ecriture sainte n’est pas dictée par Dieu mais inspirée par Dieu à de vrais auteurs humains qui ont écrit avec leurs mots et leur faillibilité. L’Ecriture est infaillible sur la doctrine du salut et sa révélation progressive, pas sur le reste.

Aider à traduire    |    Collaborateurs    |    Contact    |    Liens