Accueil  >  Saint Thomas d’Aquin  >  Les 35 docteurs de l’Église

 

INSTITUT DOCTEUR ANGÉLIQUE
INSTITUT PRIVÉ DE PHILOSOPHIE ET DE THÉOLOGIE CATHOLIQUE

 

Les 35 docteurs de l’Église

 

 

 

I. Définitions

II. Docteurs de l’Église selon le sexe

III. Liste des Docteurs de l’Église

IV. Les proclamations du titre de Docteur de l’Église pour les derniers siècles

V. Répartition des 35 Docteurs de l’Église suivant leur état de vie

VI. Les Docteurs de l’Église par nationalité

VII. Les Docteurs de l’Église par Siècle

VIII. Sont à l’étude, pour le titre de Docteur de l’Église

IX. Mériteraient, selon nous, d’être proclamés Docteurs, un jour…

X. Les titres de saint Thomas, Docteur de l’Église

 
 

Table des matières ↑

I. Définitions

Le titre de Docteur est canonique (définit par des règles du droit canon). Il proclame l’importance extraordinaire de tel ou tel saint dans la compréhension de la doctrine de l’Église catholique. Presque tous les Docteurs hommes ont réalisé une oeuvre de théologie rationnelle, sur tel ou tel thème théologique. Les trois derniers doctorats sont féminins: Thérèse d’Avila, Catherine de Sienne et Thérèse de l’Enfant Jésus. Chez elles, brille une autre forme de Doctorat, complémentaire au doctorat de l’intelligence rationnelle: c’est un doctorat "de la vie" où l’ensemble de la vie chrétienne est rendue, de manière pratique, intelligible. Certains Docteurs de l’Église sont aussi Pères de l’Église mais tous les Pères de l’Église ne sont pas Docteurs. Tous les Docteurs sont canonisés. On reconnaît aux Docteurs de l’Église, quatre caractères: 1- Doctrine orthodoxe sans erreur notable, 2- Vie sainte, 3- Approbation canonique de la vie et des écrits, 4- Proclamation particulière par le pape de la valeur exceptionnelle de l’enseignement.

Le titre de Père de l’Église est donné aux anciens théologiens qui furent à la source, jusqu’à la séparation de l’Église en deux branches (catholique et orthodoxe) de la théologie commune. Le père engendre et donne la vie, il fait vivre la famille et la dirige. Les Pères de l’Église sont des maîtres antiques en matière de foi. Mais leurs écrits peuvent malgré tout contenir des erreurs sur tel ou tel point de théologie. Tous ne sont pas canonisés ni même béatifiés. On reconnaît aux pères de l’Église trois caractères: 1- Enseignement juste sur les sujets fondamentaux (Trinité, Christ, salut) et remarquable sur tel ou tel point, 2- Approbation des écrits par l’Église, 3- Antiquité: se situer dans la période ancienne de l’Église jusqu’à l’an 800.

La dénomination de Père de l’Église est fondée sur l’usage et réservée à des écrivains, des théologiens des premiers siècles chrétiens. Elle n’a été décernée par aucune autorité.

Le titre de Docteur de l’Église est au contraire donné officiellement par l’Église ; son attribution n’est soumise à aucune limite dans le temps.

 

 
 

Table des matières ↑

II. Docteurs de l’Église selon le sexe

Une femme a quelque chose à dire que ne dit pas l’homme, de manière complémentaire, selon sa richesse propre. Thérèse d’Avila a écrit d’après son expérience personnelle, tandis que st Jean de la Croix a écrit des livres théoriques qui sont des commentaires de ses poèmes d’amour.

- 30 hommes, dont beaucoup d’intellectuels purs, auteur de grandes avancées théologiques sur tel ou tel sujet. Au sommet, le Docteur des docteurs, saint Thomas d’Aquin, Docteur sur presque tous les sujets.

- 4 femmes dont l’enseignement unifie l’intelligence et le sens pratique de manière unique. Thérèse d’Avila, Catherine de Sienne, Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face et sainte Hildegarde de Bingen.

Thérèse de Lisieux est "docteur de la science de l’amour" (Jean-Paul II).

 
 

Table des matières ↑

III. Liste des Docteurs de l’Église

En 1295, le pape Boniface VIII confère pour la première fois le titre de docteur de l’Église aux Pères latins de l’Église:

1- Saint Ambroise

2- Saint Augustin

3- Saint Jérôme

4- Saint Grégoire le Grand

 

En 1568, le pape saint Pie V attribue le titre à:

5- Saint Athanase

6- Saint Basile le Grand (= Basile de Césarée )

7- Saint Grégoire de Nazianze

8- Saint Jean Chrysostome

9- Saint Thomas d’Aquin (Il est le Docteur des docteurs, le docteur commun -Léon XIII-).

 

En 1586:

10- Saint Bonaventure

 

Ensuite, les doctorats sont proclamés en:

1720 → 11- Saint Anselme

1722 → 12- Saint Isidore de Séville

1729 → 13- Saint Pierre Chrysologue

1754 → 14- Saint Léon le Grand

1829 → 15- Saint Pierre Damien

1830 → 16- Saint Bernard

1851 → 17- Saint Hilaire de Poitiers

1871 → 18- Saint Alphonse de Liguori

1877 → 19- Saint François de Sales

1893 → 20- Saint Cyrille d’Alexandrie

1893 → 21- Saint Cyrille de Jérusalem

1893 → 22- Saint Jean Damascène

1899 → 23- Saint Bède le Vénérable

1920 → 24- Saint Ephrem le Syrien

1925 → 25- Saint Pierre Canisius

1926 → 26- Saint Jean de la Croix

1931 → 27- Saint Albert le Grand

1931 → 28- Saint Robert Bellarmin

1946 → 29- Saint Antoine de Padoue

1959 → 30- Saint Laurent de Brindisi

1976 → 31- Sainte Thérèse d’Avila

1976 → 32- Sainte Catherine de Sienne

1997 → 33- Sainte Thérèse de l’enfant Jésus et de la Sainte Face

2012 → 34- Saint Jean d’Avila

2012 → 35- Sainte Hildegarde de Bingen

 
 

Table des matières ↑

IV. Les proclamations du titre de Docteur de l’Église
pour les derniers siècles

Au XVIème siècle, le Pape saint Pie V décide de donner le titre de Docteur de l’église à saint Thomas d’Aquin, Saint Athanase, Saint Basile le Grand (= Basile de Césarée), Saint Grégoire de Nazianze Saint Jean Chrysostome et en 1586 il est également attribué à saint Bonaventure.

XVIIIème siècle, quatre nouveaux Docteurs de l’Église proclamés: saint Anselme (1720), saint Isidore de Séville (1722), saint Pierre Chrysologue (1729), saint Léon le Grand (1754).

Le XIXème siècle en voit neuf nouveaux: saint Pierre Damien (1829), saint Bernard (1830), saint Hilaire de Poitiers (1851), saint Alphonse de Liguori (1871), saint François de Sales (1877), saint Cyrille de Jérusalem et saint Cyrille d’Alexandrie (1882), saint Jean Damascène (1890), saint Bède le vénérable (1899).

Les douze autres ont été proclamés au XXème siècle: saint Ephrem le syrien (1920), saint Pierre Canisius (1925), saint Jean de la Croix (1926), saint Albert le Grand (1931), saint Robert Bellarmin (1938), saint Antoine de Padoue (1940), saint Laurent de Brindisi (1959), sainte Catherine de Sienne et sainte Thérèse de Jésus (1970), le 19 octobre 1997, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face et enfin, le 7 octobre 2012, saint Jean d’Avila et sainte Hildegarde de Bingen.

 
 

Table des matières ↑

V. Répartition des 35 Docteurs de l’Église
suivant leur état de vie

— Deux papes: saint Léon le Grand (pape de 440 à 461), saint Grégoire le Grand (pape de 590 à 604)

— Trois cardinaux: saint Pierre Damien (1007-1072), saint Bonaventure (1221-1274), saint Robert Bellarmin (1542-1621)

— Quatorze évêques: saint Athanase (296-373), saint Hilaire de Poitiers (315-368), saint Cyrille de Jérusalem (315-386), saint Grégoire de Naziance (329-389), saint Basile le Grand (330-379), saint Ambroise (339-397), saint Jean Chrysostome (347-407), saint Augustin (354-430), saint Cyrille d’Alexandrie (376-444), saint Pierre Chrysologue (406-450), saint Isidore de Séville (560-636), saint Anselme (1033-1109), saint François de Sales (1567-1622), saint Alphonse de Liguori (1696-1787)

— Un diacre: saint Ephrem le syrien (306-373)

— Deux moines orientaux: saint Jérôme (347-420), saint Jean Damascène (676-749)

— Deux bénédictins : saint Bède le vénérable (673-735) et sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179).

— Un cistercien: saint Bernard (1090-1153)

— Deux dominicains: saint Albert le Grand (1206-1280), saint Thomas d’Aquin (1225-1274)

— Deux franciscains: saint Antoine de Padoue (1195-1231), saint Bonaventure, déjà nommé plus haut parmi les cardinaux

— Un capucin: saint Laurent de Brindisi (1559-1619)

— Un carme: saint Jean de la Croix (1542-1591)

— Deux jésuites: saint Pierre Canisius (1521-1597), saint Robert Bellarmin, déjà nommé plus haut parmi les cardinaux

— Deux carmélites: sainte Thérèse de Jésus, dite d’Avila (1515-1582), sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face, dite de Lisieux (1873-1897)

— Une laïque consacrée (tertiaire dominicaine): sainte Catherine de Sienne (1347-1380)

Huit Docteurs de l’Église appartiennent à l’Orient chrétien.

Vingt-cinq Docteurs de l’Église sont occidentaux

 
 

Table des matières ↑

VI. Les Docteurs de l’Église par nationalité

Au sein des 25 Docteurs de l’Église occidentaux, la moitié est italienne.

Quatre Docteurs de l’Église sont français, quatre Docteurs de l’Église sont espagnols, et les sept autres Docteurs de l’Église sont allemands, anglais, dalmate, hollandais, portugais et africain du nord.

 
 

Table des matières ↑

VII. Les Docteurs de l’Église par Siècle

Neuf Docteurs de l’Église ont principalement vécu au IVème siècle,

quatre Docteurs de l’Église ont principalement vécu au Vème siècle,

deux Docteurs de l’Église ont principalement vécu au VIème siècle,

deux Docteurs de l’Église ont principalement vécu au VIIIème siècle,

deux Docteurs de l’Église ont principalement vécu au XIème siècle,

deux Docteurs de l’Église ont principalement vécu au XIIème siècle,

trois Docteurs de l’Église ont principalement vécu au XIIIème siècle,

un Docteur de l’Église a principalement vécu au XIVème siècle,

cinq Docteurs de l’Église ont principalement vécu au XVIème siècle,

un Docteur de l’Église a principalement vécu au XVIIème siècle,

un Docteur de l’Église a principalement vécu au XVIIIème siècle,

et une Docteur de l’Église a principalement vécu au XIXème siècle.

 
 

Table des matières ↑

VIII. Sont à l’étude, pour le titre de Docteur de l’Église

— Saint Louis Marie Grignon de Montfort, prêtre français, dont l’œuvre est principalement à la gloire de la Vierge Marie.

— Et sainte Véronique Guilliani, mystique capucine italienne 1660-1727.

 
 

Table des matières ↑

IX. Mériteraient, selon nous,
d’être proclamés Docteurs, un jour…

— Sainte Catherine de Gênes pour son Traité du purgatoire.

 
 

Table des matières ↑

X. Les titres de saint Thomas, Docteur de l’Église

Nos lecteurs aimeront maintenant contempler, comme en un diadème de perles, les principaux titres élogieux décernés à saint Thomas d’Aquin par les papes, les conciles, les universités, les théologiens les plus éminents de la Ville éternelle et de tout l’univers.

Voici ces titres :  

DOCTEUR ANGÉLIQUE

ANGE DE L’ÉCOLE

ANGE DE LA THÉOLOGIE

DOCTEUR EUCHARISTIQUE

DOCTEUR INCOMPARABLE

DOCTEUR DES DOCTEURS

PRINCE, DES THÉOLOGIENS

SIÈGE DE LA SAGESSE

TABERNACLE DE LA SCIENCE ET DE LA SAGESSE DIEU

DISCIPLE, PRIVILÉGIÉ DU SAINT-ESPRIT

ORACLE DIVIN

INTERPRÈTE FIDÈLE DES VOLONTÉS DIVINES

PRINCE ET PÈRE DE L’ÉGLISE

ASTRE MATINAL DE L’ÉGLISE

LUMIÈRE DE L’ÉGLISE MILITANTE

GRAND LUMINAIRE DU MONDE

FLAMBEAU DE LA THÉOLOGIE CATHOLIQUE

LUMIÈRE DE SCIENCE

CHÉRUBIN DES ANGES

ORACLE DU CONCILE DE TRENTE

PIERRE DE TOUCHE, DE LA FOI

ATHLÈTE DE LA FOI ORTHODOXE

BOUCLIER DE L’ÉGLISE MILITANTE

ARSENAL DE L’ÉGLISE ET DE LA THÉOLOGIE

ANGE EXTERMINATEUR DES HÉRÉSIES

TERREUR DES HÉRÉTIQUES ET MARTEAU DES HÉRÉSIES

MIRACLE DU MONDE

ABÎME DE SCIENCE

CLEF DES SCIENCES ET CLEF DE LA LOI

ALPHA DE TOUTES LES SCIENCES

AIGLE DES ÉCOLES

RÉSUMÉ DE TOUS LES GRANDS ESPRITS

LANGUE DE TOUS LES SAINTS

COMMUN MAÎTRE DE TOUTES LES UNIVERSITÉS

PREMIER DES SAGES ET DÉLICES DES SAVANTS

PERLE DU CLERGÉ

FONTAINE DES DOCTEURS

MIROIR SANS TACHE DE L’UNIVERSITÉ DE PARIS.

 

Enfin, dans l’office liturgique, l’Église l’appelle:

ORNEMENT DE L’UNIVERS

GUIDE ET LUMIÈRE DES FIDÈLES

RÈGLE, VOIE, LOI DES MOEURS

TABERNACLE DES VERTUS

FLAMBEAU DU MONDE

LUMIÈRE DE L’ÉGLISE

SPLENDEUR DE L’ITALIE

HONNEUR ET GLOIRE DES FRÈRES PRÉCHEURS

CHANTRE DE LA DIVINITÉ

Aider à traduire    |    Collaborateurs    |    Contact    |    Liens